La sécurité routière pour un cycliste

Que ce soit pour la route ou pour les chemins, les équipements destinés aux cyclistes n'ont cessé d'être améliorés au fil des années. Ils sont plus sûrs et plus confortables alors, pour pratiquer votre sport favori en toute quiétude, il est conseillé de bien vous équiper, vous et votre vélo.

Rappel de la sécurité routière

Si la pratique du vélo n'est pas encore soumise à l'obtention d'un permis de conduire, nul n'est censé ignorer la loi. Le code de la sécurité routière prévoit plusieurs règles destinées aux cyclistes.

La route se partage entre les véhicules à moteur et les vélos et chacun doit respecter l'autre. Si vous roulez en groupe, il est toléré de rouler à deux de front, uniquement de jour et quand les conditions le permettent. Il est cependant vivement recommandé de rouler systématiquement en file indienne. Vous n'aurez pas à changer de position dès qu'il y a un virage ou dès que vous entendez une voiture.

De plus, il se peut que vous n'entendiez pas les voitures arriver dans votre dos et vous allez obliger le conducteur à freiner brusquement s'il n'a pas la bonne visibilité pour vous doubler. Vous êtes probablement aussi un automobiliste et avez certainement déjà été surpris par des cyclistes qui roulent de front. Vous avez pu alors constater le danger que cela représente.

Pensez également que l'automobiliste est déjà suffisamment énervé du changement à 80 kilomètres/heure qui le ralentit, quand il ne reste pas coincé dans une file derrière un camion ou une voiturette. S'il doit doubler des cyclistes de front qui ne respectent pas la sécurité routière, il risque de vous frôler pour vous faire part de sa contrariété !

La sécurité pour le cycliste

 

Sur les routes ou sur les chemins, vous n'êtes jamais à l'abri d'une chute, qu'elle ait lieu en solitaire ou avec un tiers. Fort heureusement, elles sont souvent sans conséquences graves mais vous munir d'un bon équipement vous évitera bien de petites plaies et de jolis bleus.

Le casque

Le port du casque n'est pas obligatoire sauf, depuis le 22 mars 2017, pour les enfants de moins de douze ans. Il est cependant vivement conseillé d'en porter un en toutes circonstances. Pour une pratique intensive, votre casque doit être confortable et doit vous protéger efficacement. Pour le confort, sa mousse intérieure doit s'ajuster parfaitement à votre périmètre crânien. Le réglage par molette vous permet de serrer ou desserrer la structure interne de la coque et, pour les enfants, c'est le moyen de le garder plus longtemps en l'ajustant à mesure qu'il grandit.

La ventilation du casque est capitale pour que vous ne soyez pas gêné par la chaleur et elle évite les démangeaisons. Le casque idéal est léger et libre à vous de le choisir selon vos préférences avec ou sans visière.

Les gants

gants vélo

Après la tête, ce sont les mains qu'il faut protéger. En cas de chute sur le bitume, vous éviterez de vous brûler les mains et, sur les chemins, vous devez vous protéger de la végétation car, même sans chute, les mains des vététistes sont extrêmement sollicitées. De plus, les gants servent à amortir les vibrations, quel que soit le terrain. Certains sont rembourrés de mousse ou de gel et parfois dotés d'inserts en silicone pour optimiser l'adhérence au guidon.

Par temps chaud, vous pouvez vous contenter de mitaines et miser sur du tissu léger comme le lycra ou le mesh. Par temps froid, préférez des gants doublés avec de la ouate ou de la polaire pour une meilleure isolation thermique. Oubliez les mitaines et choisissez les gants en tissu néoprène et aux coutures étanches.

Les lunettes

lunettes vélo

Les lunettes de vélo ont deux fonctions : protéger vos yeux selon la luminosité et les mettre à l'abri des projectiles, de la pluie, du vent et des insectes en tout genre. Vous ne devez pas sentir les lunettes, leurs montures souples doivent épouser votre visage. Elles doivent être légères et bien tenir grâce à des montures avec inserts silicone au niveau des points de contact avec la peau. Les pads de nez peuvent être ajustables.

C'est la météo qui détermine la catégorie de verres que vous devez porter. Par temps couvert, pluvieux ou de nuit, un verre transparent ou jaune vous protège sans altérer votre vision. Par temps mitigé, vous devez choisir des verres légèrement teintés pour filtrer les rayons du soleil sans vous boucher la vue. Et, par temps ensoleillé, les verres teintés plus foncés sont indispensables. Pensez cependant que si vous roulez dans les bois, les verres teintés ne sont pas adaptés et vont vous gêner.

Il existe des montures de lunettes dont les verres sont interchangeables. Vous pouvez également opter pour des verres photochromiques qui changent automatiquement de couleur en fonction de la luminosité. Les verres traités antibuée ou ventilés apportent encore plus de confort.

Si vous pratiquez toute l'année, il est naturel de posséder des accessoires adaptés à la période chaude et d'autres pour la période de l'hiver.

La visibilité pour le cycliste

Maintenant que vous êtes bien protégé, vous devez pensez à être visible sur la route. Il est fondamental d'être identifié de loin pour que les automobilistes ne soient jamais surpris au dernier moment.

Les vêtements

tenue vélo blanche rayée

Pour vous-même, vous disposez d'un grand choix pour vos maillots, cuissards, lunettes, etc. fluorescents ou pour le moins aux couleurs vives pour vous détacher du paysage. Pensez toujours que, quelle que soit la route sur laquelle vous roulez, vous devez être vu de loin.

Pour les adeptes des tenues de couleurs sombres, une paire de chaussures, chaussettes et/ou un casque fluo permettra de compenser.

Les feux LED

A l'avant comme à l'arrière, vous devez équiper votre vélo, même si vous ne roulez pas de nuit. Par temps couvert, les automobilistes ne doivent pas être surpris et doivent vous repérer à distance. Les lampes LED peuvent éclairer de manière fixe mais aussi sur un mode clignotant qui attire davantage l'attention. En revanche, l'éclairage fixe sollicite davantage la batterie que l'éclairage clignotant.

Il vaut mieux choisir des lampes à batteries rechargeables que des lampes à piles qui auront moins d'autonomie. Si vous faites néanmoins le choix des lampes à piles, privilégiez les piles rechargeables pour le bénéfice de l'environnement.

Les lampes LED peuvent être fixées sur le vélo mais aussi sur le casque.

Les indicateurs de direction et de stop

indicateur LED

Pour les gros rouleurs, il existe différents moyens de signaler aux automobilistes quand ils freinent ou changent de direction. Tendre le bras, c'est bien joli mais cela vous oblige à lâcher le guidon et en plus, ce n'est pas aussi visible qu'un éclairage. Les indicateurs lumineux fonctionnement de manière automatique ou sont déclenchés par une télécommande.

Les feux de stop sont également recommandés : à l'instar de tout autre véhicule, lorsque vous freinez, une LED s'allume.

feu LED stop

Enfin, vous disposez du gilet fluo avec le panneau LED intégré. Il vous signale de loin en toutes circonstances grâce à sa couleur fluo et il vous permet d'indiquer lorsque vous changez de direction ou peut signaler un danger.

gilet LED

Les catadioptres, bien qu'ils soient obligatoires, sont difficiles à installer sur des vélos de course, et ils sont avantageusement remplacés par les accessoires précités.

Si vous êtes un cycliste assidu et pratiquez de façon intensive, vous devez pouvoir vous concentrer sur votre entraînement et ne pas vous laisser distraire par des soucis techniques. Avec un bon équipement, tant pour vous que pour votre vélo, vous pourrez rouler de façon sereine et tirer le plus grand plaisir de vos sorties.

 


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré