L'Europe se fait aussi à vélo

Les véloroutes européennes : intérêt et sécurité

EuroVelo est le nom d'un réseau de quinze itinéraires de pistes cyclables sillonnant l'Europe. Ses aménagements devraient être définitivement achevés en 2020, mais les différents tracés sont d'ores et déjà praticables. Voyons comment se présente ce réseau, quel est l'intérêt sportif et touristique qu'il présente, et bien sûr, quelles sont les garanties de sécurité qu'il offre.

Pourquoi créer des véloroutes ?

L'objectif des véloroutes consiste à développer le vélotourisme dans toute l'Europe et à l'ouvrir au plus grand nombre et ce, quelle que soit leur pratique.

Les véloroutes s'adressent ainsi aux personnes désireuses de réaliser un long périple à travers un ou plusieurs pays européens ; à celles qui ne souhaitent emprunter qu'une portion de la véloroute, le temps d'une journée, voire deux ou trois ; et aux cyclistes désirant s'entraîner sur des routes adaptées.

Chacun chemine à son rythme, les adeptes de la flânerie en famille peuvent croiser les sportifs les plus acharnés, l'aménagement des véloroutes a été conçu pour pouvoir accueillir tout le monde.

Les tracés ont été élaborés selon différents critères et la dimension historique en fait partie. Les passionnés de visites touristiques, d'histoire et de patrimoine auront fort à faire le soir s'ils souhaitent découvrir les trésors des régions traversées, ou comprendre l'histoire qui a fait qu'un itinéraire était autrefois un chemin de pèlerinage.

Pour prendre l'exemple de la route la plus longue - 10 400 kilomètres - de l'EuroVelo 13, elle a été baptisée "La route du rideau de fer" parce qu'elle suit le tracé de la frontière qui séparait les deux blocs, ouest et est.

Les EuroVelo routes vous permettent de découvrir les paysages forcément variés de 43 pays, tout en pratiquant votre sport favori, et en vous cultivant. Voilà ce que l'on peut appeler un sport complet !

L'EuroVelo route en chiffres

Avant d'entrer dans les détails, voici quelques chiffres, plutôt impressionnants, qui s'appliquent à l'EuroVelo tour.

  • 70 000 kilomètres d'itinéraire au travers de l'Europe
  • 9 000 kilomètres d'itinéraires sur le seul territoire français
  • 16 grands itinéraires proposés
  • 1000 kilomètres de longueur minimum pour chaque tracé
  • 13 000 fans sur la page Facebook
  • 3500 prestataires Accueil Vélo 
  • 43 pays traversés
  • 70 territoires partenaires

L'histoire de l'EuroVelo en quelques dates

  • 1993 : ouverture d'un réseau national de pistes cyclables au Danemark, l'une des inspirations d'EuroVelo.
  • 1994 : l'idée de créer un réseau européen de pistes cyclables naît. Jens Erik Larsen de Foreningen Frie Fugle au Danemark commence à travailler sur une proposition.
  • 1995 : la conférence sur les réseaux nationaux de pistes cyclables à Amertsfort, aux Pays-Bas, le 22 février, rassemble pour la première fois de nombreuses personnalités qui joueront un rôle de premier plan dans la création d'EuroVelo.

Le 15 septembre à lieu à Cheb, en République Tchèque, une réunion qui débouche sur une première carte présentant des propositions pour 12 pistes cyclables européennes. 

  • 1996 : lors d'une réunion à Bruxelles en septembre, Jens Erik et Chris Heymans ont été rejoints par Phil Insall (Sustrans, Royaume-Uni), Marie Caroline (ECF) et Joaquin Jimenez (Espagne) pour préparer la carte et le logo EuroVelo qui seront présentés à une manifestation de lancement prévue en 1997.

La carte et le logo ont été dessinés par Claudio Pedroni de FIAB en Italie.

  • 1997 : le 21 novembre, le projet EuroVelo est officiellement "lancé" à Logrono, en Espagne. Robert Coleman, directeur des transports à la Commission européenne, a déclaré : "Le cyclotourisme international est déjà une force économique, et il y a ici un potentiel important inexploité qui pourrait être libéré par une stratégie de marketing efficace".
  • 2001 : ouverture de la première ligne EuroVelo : la North Sea Cycle Route.
  • 2010 : le 31 mai, le WP.1 de la CEE-ONU (Conseil économique et social des Nations Unies, Groupe de travail de la sécurité et de la signalisation routières) a intégré la signalisation des itinéraires EuroVelo dans la Résolution d'ensemble sur la signalisation routière (R.E.2).

Le 15 décembre, le Parlement européen a explicitement demandé l'inclusion d'EuroVelo dans le réseau transeuropéen de transport (RTE-T) dans sa réponse au Livre blanc de la Commission européenne sur les transports. La proposition stipulait que "EuroVelo, le réseau européen de pistes cyclables à longue distance, devrait être inclus dans le réseau RTE-T".

Les caractéristiques des EuroVelo routes

Les EuroVelo routes sont très différentes les unes des autres, elles possèdent néanmoins quelques critères en commun :

  • les tracés sont fondés sur des routes déjà existantes, il ne s'agit pas de construire de nouvelles routes ;
  • deux pays au minimum doivent être traversés ;
  • l'itinéraire intégral doit dépasser 1 000 kilomètres ;
  • toutes les routes doivent être adaptées pour une cohabitation entre cyclistes et circulation routière et présenter les conditions de sécurité minimales ;
  • les régions traversées doivent posséder un potentiel marketing minimum. Même s'il ne s'agit pas d'une région touristique, les lieux doivent susciter du désir de la part des cyclistes, qu'ils soient des promeneurs ou des sportifs.

Cela signifie aussi que ces territoires doivent posséder les infrastructures capables d'accueillir les cyclistes : hôtels, gîtes, restaurants…

Les routes axées nord/sud portent des numéros impairs, tandis que les routes axées est-ouest portent des numéros pairs, raison pour laquelle il manque les routes numéro 14 et 16.

 

Comment se présentent les EuroVelo routes ?

Les itinéraires cyclables sont repérables grâce à une signalétique dédiée : le panneau intègre le drapeau européen au panneau du pays concerné, avec un pictogramme représentant un cycliste et son vélo. Vient enfin s'ajouter le numéro de l'itinéraire.

Si vous empruntez un tracé sur le territoire français, le panneau pourra être couplé avec celui d'un autre tracé de la région, comme c'est le cas pour la Vélodyssée ou la Loire à Vélo par exemple.

Les routes traversent obligatoirement des régions dont l'aménagement du territoire est suffisamment développé. Par exemple, vous pouvez toujours trouver un hébergement dans un périmètre proche du tracé.

La signalétique et la sécurité

Comme nous l'avons dit plus haut, les itinéraires ne sont pas encore tous définitivement achevés. Cependant, vous pouvez obtenir les détails de chaque itinéraire grâce à la carte routière qui correspond et présente la légende suivante :

  • la route matérialisée par un trait vert correspond aux routes EuroVelo certifiées. Elles sont entièrement balisées par des panneaux logotés EuroVelo sur la route et des informations détaillées en ligne. Ces tronçons représentent généralement plus de 50 kilomètres d'un seul tenant ;
  • la route matérialisée par un trait jaune correspond aux routes développées avec la signalisation EuroVelo. Vous disposerez de moins d'informations détaillées, mais ce sont tout de même des routes repérées, accessibles aux vélos. Vous pouvez cependant tomber sur quelques surprises, comme des croisements de routes importants, qui risquent de vous ralentir ;
  • la route matérialisée en rouge peut signaler un itinéraire développé, mais non signalisé si c'est un trait ; un tracé en développement si ce sont de larges pointillés ; ou en phase de planification pour des pointillés plus fins. Vous pouvez l'emprunter, mais vous risquez de rencontrer quelques difficultés - bénignes - en cours de route.

Globalement, tous les itinéraires ont été balisés et repérés, même si tout n'est pas signalisé.

Vous pouvez ainsi planifier votre expédition, sur un ou plusieurs jours comme vous le souhaitez. Si votre but est sportif et que vous ne souhaitez pas être distrait par les aléas du parcours, choisissez des tronçons terminés, matérialisés en vert sur la carte.

Vous avez d'autre part tous les choix quant aux reliefs, plats, montagneux, vallonnés, mixtes… Vous pouvez vous fixer des objectifs précis de kilométrage ou de dénivelé.

Et si vous participiez à la conception d'une EuroVelo route ?

EuroVelo n'attend pas d'avoir tout terminé pour envisager de nouveaux tracés. Ils acceptent même des candidatures spontanées extérieures.

Vous connaissez un tracé qui serait digne d'être aménagé ? Vous avez repéré un itinéraire qui vous ravit ? Faites-le partager en déposant votre candidature auprès d'EuroVelo.

Vous pouvez proposer une alternative à un tracé, mais aussi proposer votre itinéraire complet. On vous rappelle juste que la distance minimum représente obligatoirement plus de 1000 kilomètres !

 


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré

Première Commande: 10% de Réduction avec le Code BIENVENUE

1ère commande: -10% code BIENVENUE